La douleur de future maman : exagération ou réalité ?

Si donner la vie est un acte extraordinaire, nos mères devraient être célébrées tous les jours. C’est un miracle de porter en soi une simple semence qui devient un être humain et conçu au moins neuf mois après, voire plus. Une femme qui a conçu est une battante ; comme le dit une maxime populaire « dans la vie, il y a des hauts et des bas ». Qu’en est-il de la conception ?

L’état d’âme des femmes enceintes

Être mère, c’est bien, c’est merveilleux. Cependant, la conception n’est pas que bonheur. Être enceinte, c’est voir tout un changement s’opérer soit sur son apparence physique, soit sur sa façon de vivre. Vous pouvez lire cet article afin de mieux comprendre cette expérience avec Emilie Nef-Naf. Il y a certaines femmes qui prennent du poids et d’autres qui en perdent. Il y a aussi les fuites d’urine, les pets incontrôlés, sans oublier les petites fringales un jour et le jour d’avant, des vomissements. À tous ces malaises qui viennent chambouler le quotidien de ses femmes qui les empêchent de vaquer normalement à leurs occupations, viennent s’ajouter des coups de pieds, des contractions du bébé, etc. Tous ces états mettent la future maman dans de mauvaises humeurs au point où elle regrette d’être enceinte. Pire, la décision de ne plus concevoir se prend lorsque sur la table d’accouchement, sous l’effet de la douleur, elle sent qu’elle va perdre la vie en la donnant.

Le bonheur d’être maman : quelle belle expérience !

En dépit de tous les désagréments auxquels une maman est confrontée, elle est fière d’être mère. Elle est contente d’être celle qui a porté un être aussi fragile et qui a besoin d’être protégée. La belle preuve c’est qu’il est constaté qu’une mère qui avait juré de ne plus porter d’enfant en porte plusieurs. Dès lors qu’elle pose son regard sur cet être adorable, elle tombe sous son charme. Toutefois, certaines sont catégoriques et font recours aux mères porteuses.